Alimentation, émotions et yoga

"Je mange mes émotions"



Certes mais...qui mange sans émotion aucune? Peu de personnes.


Pour le reste il s'agit principalement d'éprouver du plaisir, associé donc à la joie. Je pointe ici la peur qu'il est bon de combattre face à ce que l'on peut éprouver / ressentir. De l'émotion à la sensation, nous réagissons et interagissons ainsi et naturellement entre le monde extérieur et intérieur.


Mais voilà, il est absolument légitime d'avoir cette peur ou appréhension de ressentir quand les repas, l'alimentation, deviennent source d'émotions désagréables. Si tel est votre cas, je vous invite à être honnête envers vous même afin de désamorcer un peu la situation, commencer à doucement prendre conscience de vos émotions, sensations liées au repas.


Nous verrons comment, avec le yoga de la nutrition, il est possible d'appréhender les repas avec plus de sérénité.





Mais revenons à la prise de conscience des émotions surgissant avant, pendant, après ou à l'idée des repas ou certains types d'aliments. Premièrement, même les plus négatives (peur, colère, tristesse, dégoût) sont des signaux à considérer de façon objective voir positive! Ces signaux sont là pour vous dire quelque chose.


De plus les émotions passent sur vous, ne sont pas vous à proprement parler.


Alors dès que vous le pouvez, observez vous:


- Notez à la fin de la journée quelles ont été vos émotions, sensations dominantes, le plus objectivement possible,


- Rajoutez les heures ou moments si vous le pouvez (vous comprendrez pourquoi plus bas),


Jouez à l'inspecteur avec vous-même!





Le yoga nous invite à nous connaître, à apporter plus de conscience dans notre quotidien, dans le moment. Il considère aussi les sens comme des capteurs de la réalité extérieure, ponts vers notre fort intérieur. Ces mêmes sens peuvent être altérés ceci dit par notre mental (mémoires, traumatismes...), nous verrons comment comprendre et travailler sur cela dans le programme.




Pour vous donner une petite et courte grille de lecture, sachez que:


- A chaque moment de la journée correspond la prédominance de l'activité de certains organes, eux-mêmes liés à certaines émotions:




- A chaque glande endocrinienne, correspond un chakra:






Quelles postures pour quels chakras?





Au delà des postures et toujours pour travailler sur vos chakras, vous pouvez aussi méditer, et chanter certains mantras. Si vous décidez de prendre le chemin de l’activité physique et donc des asanas, n'oubliez pas qu'elle se couple toujours à la respiration et qu'elle doit être suffisamment pratiquée pour être effective.


De plus les chakras sont nombreux, tout comme les postures les favorisant, je me focalise ici sur des exemples avec 1 posture / chakra principal. Ils sont à titre d'indication, je vous invite à les pratiquer en présence d'un professeur.


Chakra racine



Natarajasana (la posture du danseur)



Chakra sacré




Trikonasana Variation (posture du triangle, variation)



Chakra du plexus solaire



Ardha Matsyendrasana (la demi torsion spinale)



Chakra du cœur



Toutes les postures de flexion arrière



Chakra de la gorge


Halasana et ses variations (posture de la charrue)



Chakra du troisième œil



Pada hastanasana (posture des mains aux pieds)



Chakra de la couronne



Sirsasana (headstand)












Bonne pratique,


Shanti Shanti


Alexia

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle